Tournures emphatiques ou d'insistance : c'est..que ; c'est..qui


En français, si la formule 'c'est..que', 'c'est...qui' se met à la troisième personne soit du singulier (ex. : c'est..) soit du pluriel (ex. : ce sont..), en espagnol, c'est différent :

- Le verbe être, qui se traduit toujours par SER dans ces constructions, doit s'accorder avec le sujet :

en français : c'est toi qui ...  = en espagnol : Eres tú .. Es él, somos nosotros (c'est nous ..)

- SER se conjuguera, en principe, au même temps que le verbe de la relative et à la même personne que celui-ci.

¿Eras tú quien mandabas? = C'était toi qui commandais ?

 ¿Fue él quien ganó ayer? = est-ce lui qui a gagné hier?

Soy yo quien mando aquí = c'est moi qui commande ici.

Eres tú quien mandas aquí = C'est toi qui commandes ici.

 Toutefois, l'accord de temps n'est pas absolu même s'il est recommandé de s'en tenir à l'emploi du même temps dans la principale et dans la relative comme indiqué ci-dessus mais nous donnerons, à titre indicatif, des exemples de phrases que vous pourriez être amenés à rencontrer sans pour autant qu'elles soient considérées comme incorrectes et ce, uniquement, lorsque le verbe de la relative est conjugué à des temps bien précis comme notamment le futur simple, le passé composé ou encore le plus-que-parfait qui admet un imparfait dans la principale :

    Le présent peut convenir notamment avec, dans la relative, un verbe conjugué au futur ou au passé composé (rappelons que ce dernier temps est une forme de présent (haber au présent + participe passé, seul à exprimer l'aspect accompli); cette idée de présent rattaché au passé composé explique que l'on puisse lui associer le présent dans la principale.

ex. : Soy yo quien te ayudaré = C'est moi qui t'aiderai.

        Es Antonio quien lo ha dicho = c'est Antoine qui l'a dit.

D'autre part, la construction espagnole est assez souple. Si d'ordinaire, on verra une inversion verbe/sujet, celle-ci ne sera pas obligatoire et on pourra voir : eres tú quien ou tú eres quien ..

Traduction du relatif :

si l'antécédent est une personne :

Le relatif français, QUI, se traduit par QUIEN, QUIENES, ou bien EL QUE, LA QUE, LOS QUE, LAS QUE

Vous aurez donc compris que si l'on renforce un nom ou un pronom au pluriel qui représente des personnes, 'QUIEN' devra obligatoirement prendre la forme du pluriel = QUIENES, idem pour EL QUE ==> LOS QUE et LA QUE==> LAS QUE qui en plus du nombre s'accorderont bien sûr en genre.

ex. : Vosotras sois LAS QUE deben (debéis) hacer más esfuerzos = C'est vous qui devez faire plus d'effort. (littéralement en espagnol : vous êtes celles qui ...)

ou : vosotras sois QUIENES debéis (deben) hacer ...

 A noter que lorsque l'on utilise QUIEN, le verbe de la relative se rencontrera assez souvent conjugué à la même personne que SER alors qu'avec EL QUE, LOS QUE ...le verbe de la relative sera conjugué soit à la troisième personne du singulier (avec el que ..., la que ...) ou du pluriel (avec los que ..., las que ...)

Mais cela encore une fois n'a rien d'obligatoire (voir double possibilité ci-dessus entre parenthèses)

A noter qu'en français, contrairement à l'espagnol qui admet deux possibilités (accord avec le relatif ou avec le pronom personnel/voir exemples ci-dessus), seul l'accord avec le pronom personnel est possible : On dira : c'est moi qui l'ai fait et NON c'est moi qui l'a fait (faute souvent commise à l'oral !!) En espagnol, 2 possibilités : Soy yo quien/el que/la que/ lo he hecho ou Soy yo quien/el que/la que/ lo ha hecho.


si l'antécédent est une chose :

On ne peut utiliser que EL QUE, LA QUE, LOS QUE, LAS QUE.

exemples : Son les excesos LOS QUE dañan la salud = Ce sont les excès qui nuisent à la santé.

                Hoy el viento del noreste es el que refresca el ambiente = aujourd'hui c'est le vent de nord-est qui rafraîchit l'atmosphère.

 Si le mot renforcé est un mot 'neutre', esto, eso ou une idée, un concept représentés par une proposition infinitive, un groupe de mots ..

.Le QUE français aura pour équivalent LO QUE en espagnol.

exemples : En esto era en lo que pensaba = c'était à cela qu'il/elle pensait.

               Correr es lo que le gustaba = c'est courir qui lui plaisait.

                                                                               .................................

 La tournure (française) c'est ..que permet de souligner le complément :

Qu'il s'agisse d'un complément direct ou indirect, le QUE français sera traduit selon les mêmes critères que ceux exposés plus haut.(distinction choses/personnes/neutre)

 la construction prépositionnelle qui régit le verbe de la relative s'étendra au substantif ou au pronom renforcé !! Autrement dit, il faudra répéter devant le relatif la préposition introduisant le complément, si préposition il y a.

exemples : En mí fue en quien pensó = c'est à moi qu'il pensa (la préposition EN est répétée car on dit pensar EN alguien).

                 Por ahí es por donde hay que ir = c'est par ici qu'il faut aller. (parce que l'on dit : pasar POR un lugar....)

               Quizá es por eso por lo que escribo : para justificarme (R. Fernández de la Reguera)

   De plus, si le nom ou le pronom renforcé représente une personne, c'est .. qui a pour équivalent es .. a quien (en effet, il ne faut pas oublier que la préposition A est obligatoire pour introduire tout complément direct représentant une personne. La préposition introduisant le complément doit être répétée devant le relatif.

exemple : A mí fue a quien/al que* miró = ce fut moi qu'il regarda (car on dit mirar A alguien)      * al que = contraction de A+ EL QUE

Emploi de substituts circonstanciels :

Le QUE français ne se traduira pas par QUE mais par DONDE, COMO, CUANDO, POR LO QUE, PARA LO QUE selon le cas.

exemples : - lieu    ====>                   Aquí es donde ...             = c'est ici que ...

                 - manière  ====>               Así es como ...                = C'est ainsi que ..

                 - temps  ====>                 Ayer fue cuando ...          = C'est hier que ...

                 - cause  ====>                  Por eso es por lo que ...   = c'est pour cette raison que ...

                 - but  ====>                     Para ello es para lo que ...  = c'est dans ce but que ...


REMARQUE : Il convient de rajouter qu'en raison d'une certaine lourdeur, ces constructions emphatiques sont bien souvent remplacées dans la langue parlée par une tournure plus simple qui utilise comme élément de relation un simple 'que'.

Exemples : au lieu de dire : es por ello por (lo) que ...., on verra : Es por ello QUE .....

                au lieu de dire : Fue entonces cuando, on verra : Fue entonces que ...

                ainsi,  au lieu de  :  Por nada fue por lo que se riñeron, on verra : Fue por nada que se riñeron.

Mais du coup, la tournure emphatique et ce qu'elle comporte 'd'insistant' disparaît. Donc, c'est un choix selon ce que l'on veut : insister ou pas !!

D'autre part, l'emphase qui ressort de ces constructions est remplacée à l'oral par une accentuation plus marquée sur le terme de la phrase que l'on veut mettre en relief. 

Ainsi au lieu de dire par exemple : Fue ella quien lo hizo, on dira : Ella lo hizo (phrase où la présence du pronom personnel suffit à montrer que l'on insiste sur le sujet)

ou encore au lieu de dire : por ello es por lo que lloro, on dira tout simplement : por eso lloro.

 
 
https://www.espagnolfacile.com/exercices/exercice-espagnol-2/exercice-espagnol-74425.php